• Reliances Coaching

Carpe Delphinium!

Dernière mise à jour : 8 avr.



Photo by Flavio Gasperini on Unsplash

Face à l’adversité, et en fonction de nos croyances, nous réagissons de trois manières : la fuite, le combat ou l’immobilité.


Dudley Lynch et Paul Kordis, auteurs du livre « La stratégie du dauphin » dans les années 90, ont utilisé la métaphore du dauphin et de la vague pour décrire les stratégies comportementales que nous adoptons de manière automatique, dans nos vies personnelles et professionnelles. De ces comportements découlent des scenarios à somme nulle et devenus obsolètes aujourd'hui.


La carpe, le requin ou le dauphin : il faut choisir!


Si nous choisissons de croire en un monde effrayant, où règne la pénurie et la loi du plus fort, nous allons choisir la stratégie du REQUIN (attaque, domine, prend la main, dévore, belliqueux, offensif) ou de la CARPE (se fige, suit les autres, ne prends pas de risques, se victimise, fuit l’engagement, ne reconnait pas son pouvoir personnel).


Ces stratégies de jeux finis selon James Carse ont des règles uniques et fixes ; ils présupposent un monde duel dans lequel on perd ou on gagne.


A l’instar de ces comportements pilotés par notre cerveau « primitif » il existe le choix de croire en d’autres possibles. Ce sera la stratégie du DAUPHIN.


L'art de surfer sur la vague du changement

Le monde contemporain est complexe, mouvant et instable. Pour surfer sur ces vagues qui déferlent sur nos vies et nos organisations, l’une après l’autre, la réussite des individus et des organisations repose sur la capacité d’innover, coopérer, explorer de nouveaux possibles et de s’adapter continuellement.

En effet, le changement est au cœur des lois du vivant. Les crises multiples que nous traversons sont systémiques, structurelles et complexes. Personne n'a la prétention d'y répondre seul et la solution sera coopérative.


Le monde est globalisé, ce qui nous rends tous acteurs et responsables des choix que nous faisons à l’échelle de l’individu et des organisations afin de répondre au mieux aux crises sociétales, environnementale, politiques, économiques. Face à l’obsolescence du paradigme, il nous faut apprendre à faire autrement, courageusement.


"Le futur ne se prévoit plus, il s'invente" – Joël de Rosnay, Futurologue, scientifique, prospectiviste, conférencier

Une stratégie responsable et durable


Les dauphins se classent parmi les mammifères les plus intelligents. Leur cerveau est particulièrement développé et ils démontrent de capacités cognitives complexes et extraordinaires. Ils ont des capacités émotionnelles et relationnelles élaborées ; ils sont conscients d’eux-mêmes. Les scientifiques ont démontrés leur aptitude à transmettre, communiquer entre eux et une intelligence globale et conceptuelle.


La métaphore du Dauphin interpelle l’individu dans la capacité à se poser en homme libre et responsable, acteur du changement. Il propose d'agir de manière intelligente, stratégique, et éthique au service du collectif.


Comme le Dauphin, l’avenir exige des personnes qui capables de « jouer dans le bassin », d’innover, explorer les possibles, de s’adapter continuellement, d'être intuitif, de coopérer et de chercher des solutions coopératives partagées et durables.


Le Dauphin surfe sur les vagues du changement au lieu de prendre les vagues en pleine figure.

Bien naturellement, mettre en place la stratégie du dauphin dans sa vie, exige un travail sur soi afin d’identifier nos jeux (JE) automatiques (soumission, immobilité, compromis, domination, désengagement) et notre vision du monde, afin de démarrer un chemin de conscience au service d'une vision future positive pour chacun d'entre nous.


Carpe Delphinium!

 

Aller plus loin:



La Stratégie du Dauphin. Dudley Lynch et Paul L. Kordis. Ed. de L'homme

Cet ouvrage s’adresse à tous ceux qui souhaitent que les individus et les organisations interviennent plus intelligemment et plus sensiblement afin d’obtenir des résultats optimaux et des gains durables pour chacun. Dans la métaphore proposée, le dauphin est en transformation constante: il évolue consciemment et résolument vers la meilleure version de lui-même, car il se sait responsable des résultats qu’il obtient. Il pense avec sagesse, rêve avec finesse et voit plus loin que la carpe et le requin. Vivement le temps où les dauphins seront de plus en plus nombreux!

Michèle Carrier, présidente metafor.ca



 


6 vues0 commentaire